Questions sans réponse sur le capital et les revenus d’Emmanuel Macron

Des professeurs de droit et des avocats s’interrogent de manière pertinente sur le patrimoine et les revenus d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron : Quinze questions sans réponse

Des questions restées sans réponse à propos d'Emmanuel Macron

Les réseaux sociaux bruissent des interrogations que suscitent les déclarations de patrimoine et de revenus d’Emmanuel Macron. Ces questions ne sont pas anodines et pourtant, elles restent sans réponse à ce jour :

  • Comment Emmanuel Macron peut répondre au journal Le Monde (04/04/2017) qu’il n’a jamais « flambé 1000 € par jour » alors qu’il a indiqué avoir gagné environ 2000 € par jour pendant les cinq années précédentes, sans même tenir compte des revenus de son épouse, et n’a déclaré en 2014 qu’un patrimoine de 156 000€ ?
  • Alors qu’il a dirigé une transaction de 9 milliards d’euros, comment se fait-il qu’on ne trouve aucune trace de bonus dans ses déclarations ? On sait que dans les banques d’affaires le succès d’une telle opération est généralement largement rémunéré en sus des émoluments ordinaires. Il serait dès lors surprenant que la transaction considérée n’ait pas donné lieu au versement d’un « incentive » très conséquent à son profit, que ce soit sous forme de numéraire, d’attribution gratuite d’actions ou d’options d’achat d’actions.
  • Comment peut-il soutenir qu’à cause d’importantes charges sociales, son revenu fiscal de référence a été insuffisant pour payer ses impôts alors que le revenu fiscal de référence est déterminé après charges ?
  • D’où viennent les revenus de capitaux mobiliers qu’il indique avoir perçus pour 291.286 euros en 2011 et 270.296 euros en 2012 ? Peuvent-ils ne procéder que de la seule détention de la part unique de 16 euros qu’il détenait dans la société en commandite simple Rothschild et compagnie alors que ce type de société ne peut pas distribuer de dividendes à ses gérants commandités? Ces dividendes de 560 000€ se rattachent-ils alors à d’autres participations ? Dans quel cadre et selon quelles modalités juridiques et financières ont-elles été acquises ? Enfin, que sont-elles devenues depuis lors ?
  • Qu’a-t-il fait de ses 20 actions dans le capital de la SAS Financière Rabelais,l’un des principaux associés commandités de la société en commandite simple Rothschild & Cie Banque (SIREN 323 317 032), elle-même associé commandité à 99,99% de Rothschild & Cie ? Il devait les apporter pour une valeur de 372 187, 20€ à la société selon avis préalable de l’assemblée générale d’actionnaires de Paris Orléans prévue le 8 juin 2012. Mais dans l’avis de convocation lui-même quelques jours plus tard le nom de Monsieur Macron a disparu et les dites actions sont apportées par deux tiers. Leur a-t-il cédé ses parts ou les leur a-t-il confiées en garde ?
  • Comment Emmanuel Macron a-t-il pu ne payer que 53 652,97 € d’indemnité de rupture de son engagement dans la fonction publique alors qu’il n’a guère été fonctionnaire plus de six ans et que, dans ce cas, les anciens élèves de l’ENA doivent verser une indemnité égale à deux fois le dernier traitement annuel diminuée de 20% par année de service au-delà des six ans, et qu’il avait gagné 162 120 € en 2013 lors de sa dernière année dans la fonction publique avant d’être nommé Ministre ?
  • Pourquoi a-t-il omis de ses déclarations sa part dans la créance de la communauté sur son épouse au titre des travaux qu’il a réalisés pour 500 000€ dans une maison appartenant en propre à sa femme avec laquelle il est marié sous le régime de la communauté, alors qu’il a porté au passif de ses déclarations la totalité de l’emprunt contracté initialement par la communauté pour 350 000 € afin de réaliser ces travaux ? Sans ces omissions, le patrimoine d’Emmanuel Macron en 2014 et 2017 aurait dû être respectivement plus de trois ou deux fois supérieur à celui qui ressort de ses déclarations, ce qui représente des manquements substantiels rendant leur auteur passible d’une peine de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende ainsi que, à titre complémentaire, l’interdiction des droits civiques et l’interdiction d’exercer une fonction publique.
  • D’une manière générale, qu’a-t-il fait de son argent alors qu’il a emprunté pour payer une grande partie des travaux exécutés dans la résidence de sa femme et que le montant des travaux dans son appartement parisien serait resté modeste ? Où cet argent est-il passé ? Etait-il lui-même dispendieux à ce point qu’il dut emprunter pour payer ses impôts ? Ca ne serait pas conforme à ses propos tenus à Libération.fr le 17 septembre 2012 pour expliquer ses années chez Rothschild : « L’idée était aussi de me mettre à l’abri financièrement. Je n’ai pas de goûts de luxe, ni de gros besoins, mais j’accorde beaucoup de prix à mon indépendance ». Et le même média d’ajouter, le 26 août 2014 : « Depuis son passage par Rothschild, suffisamment riche pour être à l’abri du besoin jusqu’à la fin de ses jours ». Mais alors, où est le patrimoine ?

 

Ces éléments ne peuvent pas être rejetés d’un revers de main. Il faut que M Emmanuel Macron s’explique sans délai ou que la justice se saisisse. La transparence de la vie publique doit s’appliquer avec la même rigueur aux uns et aux autres.

 

  • Frédérique Clavel, avocate au barreau d’Annecy
  • Marie Daginbeaud, avocate au barreau de Paris
  • Jean-Philippe Delsol, avocat au barreau de Lyon
  • Solange R. Doumic, avocate au barreau de Paris, ancien premier secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris
  • Guillaume Drago, Professeur de droit à l’Université Panthéon-Assas Paris II
  • Morgane Fauveau Dory, professeur de droit à l’Université de Picardie Jules Verne,
  • Stephane Fertier , Avocat au barreau de Paris
  • Grégoire Gauger, avocat au Barreau de Paris
  • Jean-François FUNKE, avocat au Barreau de Paris
  • Philippe Meysonnier, avocat au barreau de Lyon, Ancien Batonnier, Membre du Conseil National des Barreaux
  • Régis Pech de Laclause, avocat au barreau de Narbonne, ancien bâtonnier
  • Alban POUSSET-BOUGÈRE, Avocat au barreau de Lyon
  • Brigitte Regnault, avocate au barreau de Paris

 

Un des détournements satiriques inspiré par l'opacité des informations financières relative à Emmanuel Macron

Source : IREF

Publié dans Finance, Politique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

SOS Chrétiens d’Orient promeut la fraternité et la générosité

SOS Chrétiens d’Orient promeut concrètement la fraternité et la générosité

Actions des volontaires de SOS Chrétiens d'Orient sur le terrain en Orient

Actions des volontaires de SOS Chrétiens d’Orient sur le terrain en Orient

SOS chrétiens d’Orient est une association qui à pour objet de promouvoir et réaliser de façon concrète, sur le terrain, des actions humanitaires, de fraternité auprès des communautés chrétiennes orientales, qu’elles soient orthodoxes ou catholiques. C’est Charles de Meyer qui en est le Président et co-fondateur avec Benjamin Blanchard. Leur première opération fut décidée lors d’une soirée entre amis au cours de laquelle un journaliste de France 24 leurs annonça le prise de Maaloula, en Syrie. D’octobre à décembre 2014, l’association récolte quatre tonnes de médicaments, des vêtements et couvertures, des jouets pour les enfants de Damas. Tout est distribué pour les fêtes de Noël…

Volontaires de SOS Chrétiens d'Orient assistant à la messe de Noël en Orient

Volontaires de SOS Chrétiens d’Orient assistant à la messe de Noël en Orient

En Syrie, en Irak, en Egypte et dans tant d’autres pays, SOS Chrétiens multiplie sa présence, se mobilise auprès des populations chrétiennes discriminées ou subissant des violences au quotidien.

La démarche des jeunes animateurs de cette association est fondée sur deux piliers. Le premier est de ne pas seulement mobiliser les français, mais de s’impliquer concrètement dans leur projet d’aide, d’aller sur place rencontrer les populations, de partager avec elles leurs valeurs chrétiennes communes, de s’enrichir de leurs différences, humainement, spirituellement… Le second pilier est d’offrir en contrepoint du pire apporté par les djihadistes, ce que la France et les français peuvent apporter de meilleur… leur fraternité et leur générosité concrète.

Pour ce faire, SOS Chrétiens d’Orient qui aime à projeter ses actions sur le long terme, procède en deux temps : un premier temps d’évaluation de la situation, de rencontres avec les parties prenantes, ecclésiastiques comme politiques ; et ensuite fort de l’identification précise des besoins spécifiques des populations rencontrées, le projet est défini, les actions de son développement sont entreprises.

Après l’opération cadeaux de Damas, l’association s’est mobilisée pour venir en aide aux populations chrétiennes d’Irak. Une fois établies les premières prises de contact sur le terrain irakien, un étroit réseau de collaboration composé d’évêques, de prêtres, mais aussi des représentations officielles du gouvernement central de Bagdad, des autorités kurdes et françaises, l’ONU, s’est mis à travailler.

SOS Chrétiens d’Orient, eu égard à son objet, intervient aujourd’hui dans d’autres pays, au Liban, en Egypte, partout où les chrétiens d’Orient  souffrent…

Leur devise : « Aidez nous ici à les aider là-bas » Tout est dit !

Publié dans Histoire, Politique, Société, Spiritualité | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Interview d’Augustin Doumic – Mini Transat 2015

Présentation du projet Mini Transat 2015 d’Augustin Doumic

6.50 - Augustin Doumic - Mini Transat 2015

Carte officielle Mini Transat 2015 - Augustin Doumic

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Augustin Doumic, j’ai seize ans et je prépare la Mini Transat 2015 sur un bateau de course au large, le prototype 606 dessiné par l’architecte Pierre Delion.

Quel passé de voileux a-t-on à 16 ans ?

Je navigue depuis mon enfance sur dériveur, catamaran et habitable. Depuis quelques années, je pratique la régate de manière intensive, en solitaire sur Laser ou en double sur le roi des dériveurs, le 5O5.

Quel est votre projet du moment ?

Je me lance dans la grande aventure, une traversée de l’Atlantique en solitaire, la mythique Mini Transat. C’est une course de l’extrême, surnommée « la plus solitaire des transats » par les plus grands skippers de l’histoire. Pendant cette course, je me retrouverai seul face à l’immense océan, sans aucun moyen de communiquer avec la terre et sans aucune aide extérieure. Ce défi incroyable me fait rêver depuis toujours, et je veux maintenant aller au bout de mon rêve, grâce à votre aide.

Comment comptez-vous trouver les fonds pour la course ?

Depuis presque un an maintenant, je recherche une entreprise intéressée par mon projet et souhaitant devenir mon sponsor titre. C’est pourquoi je me lance dans une campagne de crowdfunding pour financer au moins l’achat de mon bateau, soit environ 25 000€, et l’inscription à la Mini Transat qui est de 2 000€.

Comment pouvons-nous vous soutenir ?

Je vous propose plusieurs tickets entre 50 et 5 000€, par lesquels vous devenez mon partenaire pour cette grande aventure qu’est la Mini Transat. Si vous êtes une entreprise, vous pouvez également devenir mon sponsor titre et choisir ainsi le nom du bateau.

Quelles sont les contreparties ?

Quel que soit le ticket que vous choisissez, vous avez une contrepartie. Ainsi, pour 30€, vous recevrez un Tshirt au couleur de la Mini Transat 2015 et plus particulièrement de mon projet. A partir de 100€, vous pouvez inscrire votre prénom sur la coque du bateau ; ainsi vous serez à mes côtés pendant toute la traversée de l’Atlantique en m’assurant de votre soutien. Ensuite nous vous proposons plusieurs tickets adaptés à vos moyens allant de 250€ à 5 000€ ; grâce à ce dernier ticket, vous devenez armateur du bateau et pourrez participer à une croisière sur ce proto 606. Enfin, quel que soit votre don, votre nom sera inscrit sur le livre d’or du bord, vous recevrez toutes les semaines une newsletter vous informant de l’actualité, et vous serez les privilégiés pour les visites et les sorties à bord du bateau avant chaque départ de course car l’aventure ne s’arrête pas à la Mini Transat, elle commence !

 

Interview d’Augustin Doumic avant son départ vers Saint Malo pour rejoindre l’équipe technique et travailler à la préparation du bateau de Marc Lepesqueux, concurrent 100% normand de la Route du Rhum 2014.

Augustin Doumic Mini Transat 2015

6.50 Augustin Doumic 100% normand

Accès à mon dossier sponsor en cliquant sur ce lien

 

Publié dans Finance, Marine, Voile | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire